vers libre

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les Québécois déconnectés ? Vraiment ?

Les Québécois déconnectés ? Vraiment ?
Je ne vois pas de quoi ni de qui, 
Sinon de cet obscurantisme politique
Sur lequel ne sont plus branchés 
Que quelques ombres, zombies 
Et fantômes du système. 
Ou créatures du même acabit

Faisant office de légataires
Des vieilles chaînes COLONIALES. 
QUI DE SON CLINQUANT RAISONNE ENCORE
Un tant soit peu, 
DANS QUELQUES TÊTES,
Plus ou moins éclairées.
Plus ou moins vides aussi 
Qui dans nos parlements
Tiennent lieu et place de cloches.

Et qui plutôt que de sonner
A l’heure de la liberté,
Se montre tout au plus 
Comme des reclus, clinquants, 
Du tintamarre gargantuesque et
Du tintement de fourchette des repus.

Se tapant l’estomac et les genoux, 
Et rigolant grassement aux cliquetis
De la monnaie, des armes et effigies du pouvoir.

Déjà satisfaits, toussotant, rotant et bavant
Sur la manière de faire les choses.
Dans des hôtels somptueux,
Construits pour leur aise.

Comme si le peuple
Dont ils sont issus 
N’existait plus.

Jusqu’à ce qu’un homme...
Une femme... dise non.

Et que l’Éternel lui-même,
Tel leur estomac 
S’en trouve tout chamboulé !

Claude Poitevin
artiste peintre sculpteur

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

 

 

Assassinée en toute liberté,

Au nom d'un verset qu'ils se sont appropriés,

Par des énergumènes au regard enflammés

Par une poignée d'homme,

échantillon de testostérone

Se proclamant les uns les autres

D'être la main du tout puissant

 

 

Ta mort injuste m'a blessé

Outragée par ses rituels du passé

Désespérée par l'indifférence exigée

Accablée par la peur générée

De ces monstres endoctrinés

 

Quel dieu ou entité peut exiger

La mort d'une juvénile, moitié femme moitié gamine ?

Ta mise à mort servira-t-elle

A combattre cette injustice bien réelle

Où tes sœurs devront-elles

Subir le même sort mortel ?

 

 

Najiba quelle différence entre toi et moi ?

Najiba je ne te connais même pas

Fille d'un pays lointain

A des lieux de mon quotidien

Assassinée pour avoir espérer

Que l'amour te libérerai

De l'enclave qu'on t'avais imposé

 

 

 

 

 

 

Najiba, 22 ans exécutée de 13 coups de fusil en juillet 2012 dans un village proche de Kaboul pour avoir fui avec son amant un mariage imposé

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

si tu m'aimes
comme je t'aime
ce serait le bonheur
ce serait une vie heureuse


ce serait la victoire
sur nos obstacles
ce serait la paix
ce serait la joie


les jours suivants,
seront pour nous
une merveille
jamais méritée


l'amour s’accroitra
et plus loin,
tu verras comme
demain sera beau


tu verras comme
le soleil et la lune
brillerons pour nous
nous vivrons comme au paradis
si seulement tu m'aimes comme je t'aime.

pabloemma

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Telle la déesse de la lune

Séléna, Sélina, cela ne fait qu'une

Jolie prénom que les grecs mon souffler

quand dans mon ventre tu commençais à bouger

Tu n'as rien à lui envier

à cette pleine lune ronde et brillante

car avec tes cheveux roux bouclés

ton allure est plus que flamboyante.

Quand tes yeux pétillent de malice,

et que ton sourire pour nous se dessine

on savoure d'avance tous les délices

des bétises qu'à notre intention tu imagines.

Ne grandie pas trop vite, ma déesse,

profite de la vie et reste fière.

Je te souhaite une vie pleine de promesse

Mon amour pour toujours, à toi et à ton frère.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
l'envie
ardente , folle ou passagère
elle s'imprègne dans notre chaire
même dans la moelle

possessive , unique et particulière
sa conduite est parfois sévère
à l'hécatombe elle mène

inconscient et désarmé est l’etre
prêt à tout même traverser le désert
malgré la tempête

emplie de jalousie
préparée à toute critique
elle avance

tête haute, yeux qui pétillent
obstacles sans abris
franchis d'avance

au plaisir elle aboutit
ou mort s'en suit
émouvant est l'envie