Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les Québécois déconnectés ? Vraiment ?

Les Québécois déconnectés ? Vraiment ?
Je ne vois pas de quoi ni de qui, 
Sinon de cet obscurantisme politique
Sur lequel ne sont plus branchés 
Que quelques ombres, zombies 
Et fantômes du système. 
Ou créatures du même acabit

Faisant office de légataires
Des vieilles chaînes COLONIALES. 
QUI DE SON CLINQUANT RAISONNE ENCORE
Un tant soit peu, 
DANS QUELQUES TÊTES,
Plus ou moins éclairées.
Plus ou moins vides aussi 
Qui dans nos parlements
Tiennent lieu et place de cloches.

Et qui plutôt que de sonner
A l’heure de la liberté,
Se montre tout au plus 
Comme des reclus, clinquants, 
Du tintamarre gargantuesque et
Du tintement de fourchette des repus.

Se tapant l’estomac et les genoux, 
Et rigolant grassement aux cliquetis
De la monnaie, des armes et effigies du pouvoir.

Déjà satisfaits, toussotant, rotant et bavant
Sur la manière de faire les choses.
Dans des hôtels somptueux,
Construits pour leur aise.

Comme si le peuple
Dont ils sont issus 
N’existait plus.

Jusqu’à ce qu’un homme...
Une femme... dise non.

Et que l’Éternel lui-même,
Tel leur estomac 
S’en trouve tout chamboulé !

Claude Poitevin
artiste peintre sculpteur