Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Rayons lumineux : empreintes fulminent,
Délicieux repas m'attends, mon pouls culmine,
A une heure de vous, le ciel m'achemine,
Fortes lueurs : au ventre m'illumine.

Chaque instant brûle ma peau fébrile,
Impatient de sentir battre votre cœur agile,
Assoiffé déboires : ma chère fontaine.
Ma langue pâlie, de saliver se gène.

La tension monte devant ces chaînes,
Elles se resserrent, inexorablement, m'emmènent.
Mon corps durcit dans ce désir qui ronge,
Mes cheveux mouilles, torrent de chaleur épongent.

Mes jambes tiédissent à l'attente des vôtres, douces,
Mes pieds m'entraînent dévotes secousses.
Mes yeux déjà en cachette vous prennent,
Fortes et chaudes pensées malsaines ?

 

 

 


Commentaires   

#2 Tom 13-02-2010 00:03
He bien... là on tappe dans les archives :-)
Je pense que je n'avais pas relu ce texte depuis... 12 ans qu'il est écrit et je ne pense même pas l'avoir relu en le mettant en ligne. Du coup je l'ai fait. He bien c'est une histoire d'amour 'interdite' entre un éléeve et une prof, une jeune homme et une dame... quelque chose comme cela... bien sur elle est mariée :-)
La question est justement la pour dire que cela ne l'est pas.
Merci beaucoup pour ce commentaire.
#1 Clo 12-02-2010 21:59
Pourquoi malsaines ?
C'est juste l'amour...
J'aime ce poème.
Amicalement.
Clo

You have no rights to post comments

  • Tétanisante inertie
    28.05.2020 12:18
    procrastination ?
     
  • Larme...
    28.05.2020 12:17
    je pense que je voulais dire un truc spéciale... caché... intrigant :-)
     
  • Larme...
    28.05.2020 12:15
    bah en fait je ne sais même plus ce que voulais dire !! lol :-) en tous cas attristés prend ées :-)
     
  • Haïku doré
    26.09.2012 16:01
    Bon Jour, Ciel, Si je puis me permettre, en toute amitié: 5/7/5 Vaste champ d'épis - Mot de saison ...
     
  • Lettre par Aurore Dupin
    23.09.2012 10:27
    aurore Dupin est le vrai nom de George Sand, elle a envoyé cette lettre à Alfred de Musset... je vous ...